Témoignages

Leurs témoignages

S’ils ont été satisfaits, il y a de grandes chances que vous le soyez aussi.

RÉMI LAVENTANA


Nous étions 4 élèves animés par la même passion, l’ambiance générale était bonne. Nous avons pu passer de bons moments « off » également, lors des moments libres.

Mon objectif était de sortir du stage en étant autonome et à l’aise pour des sauts de falaise. Indépendamment de notre volonté, nous avons dû faire face à 3 jours consécutifs de mauvaise météo en Italie. La décision commune de ne pas se rendre en Suisse a été prise. Chacun d’entre nous aura donc la possibilité de se raccrocher sur un futur stage pour le séjour à Lauterbrunnen, qui nécessite un minimum d’expérience de la part de l’élève.

On a pu ressentir que le cursus de formation était bien rôdé. Les briefings et débriefings ont été pertinents, très visuels grâce à la vidéo extérieure. Après application des conseils de Roch, la progression se fait rapidement ressentir.

Roch Malnuit, ou le Monsieur qui a su transformer mon rêve en réalité !

 

MORGAN LAMBERT


J’ai le sentiment d’avoir acquis en 15 jours plus d’expérience et de connaissance dans cette discipline que je n’en aurai eu en 1 an si je n’avais pas suivi ce stage.

 

DOMINIQUE MONNARD


D’abord MERCI ! 

Merci Roch pour ton engagement, ton sérieux, ta disponibilité et ta gentillesse. J’ai partagé deux semaines formidables d’apprentissage et de camaraderie avec la team présente lors du stage.

La méthodologie d’enseignement amenée par Roch m’a permis de progresser en passant par le pliage, la connaissance du matériel et les sauts en automatique, puis extracteur à la main et rangé au départ d’un pont. Nous avons également profité des sauts de pont pour simuler des 180° à l’ouverture et les réactions à avoir dans de tels cas. Le passage en falaise s’est fait par l’incontournable falaise du Brento, d’abord en lisse et départ statique, puis lisse en départ dynamique avant de passer à la tracksuit et de gagner en dérive. L’arrivée sur les falaises de Lauterbrunnen s’est faite en toute sérénité pour le groupe. Nous avons sauté 4 spots différents adaptés à notre niveau. Le pliage de la voile s’est peaufiné et la dérive en chute s’est améliorée au cours des sauts.
Roch filme tous les sauts de ses élèves depuis l’exit jusqu’à l’ouverture et ceux-ci sont débriefés juste après le saut si nécessaire ainsi que le soir en groupe. C’est en analysant, en discutant et en voyant les erreurs ou bonnes choses de soi-même et des copains que le groupe avance et s’améliore de jour en jour. 

Pour ceux qui désirent commencer le Base Jump et bénéficier d’un coaching professionnel, je ne saurais que leur conseiller de contacter Roch. Sa disponibilité depuis mon premier contact avec lui il y a 8 mois jusqu’à aujourd’hui, dernier jour du stage, a été sans réserve et je sais que je peux compter sur lui dans le futur, car il s’occupe vraiment à animer sa communauté d’anciens élèves.

C’était vraiment Hein-Taaanse !!! 

 

ALEXIS PATTERSON


Pour un Canadien et son premier voyage en Europe, c’était une façon vraiment exceptionnelle de visiter une partie de l’Europe. Le pont de Verrières et la belle maison où nous avons logé étaient vraiment idéal comme départ pour le voyage. C’était vraiment facile, tout était organisé et c’était super agréable de ne pas avoir à me soucier du logement ou des déplacements puisque j’ai pu faire tout le chemin avec Roch. Un vrai forfait de tourisme d’aventure avec un guide vraiment cool!!!

À mon avis le meilleur spot c’est de loin le Brento. Le logement était un peu moins agréable qu’à verrières, mais vraiment abordable. Définitivement j’aurais voulu profiter de ce spot un peu plus longtemps, autant pour l’ambiance de dropzone que pour exploiter davantage le Brento qui aurait pu permettre des sauts plus élaborés. C’est définitivement un site à exploiter davantage. Par exemple j’aurais vraiment apprécié sauter en 2 way avec le coach avec des vêtements de dérive compatible, au moins une fois pour le trill.

Contenue du fait que le cours est orienté vers les sauts de falaise (départ stable et mise en  place d’une bonne dérive), j’aurais quand même aimé profiter un peu plus du pont et pouvoir essayer des départs moins classique et plus technique (roller over etc.), juste pour l’expérience.

La vallée de Lauterbrunnen était un peu moins efficace. Belle expérience, les spots nous forcent à mieux comprendre comment faire un départ efficace en dérive.

Roch est super bon pour communiquer son savoir et a une bonne attention aux petits détails qui peuvent nous mettre en danger dans nos débuts de base jumper. Je suis content d’avoir profité de sa supervision et d’avoir eu réponse à mes 100 questions pendant le road trip afin de bien orienter ma carrière de base jumper. Il faut également un excellent travail à filmer et débriefer les sauts.

Belle ambiance tout au long du cours, bien adapté à tous les niveaux de skydiver. Le rythme assez relax était vraiment idéal pour moi, je me suis vraiment senti en vacances.
Vraiment un super trip pour découvrir l’Europe et le BASE ump et pour commencer tout de suite par des sauts de falaises, ce qui n’aurait pas été possible au Canada.

Je recommande définitivement Rock Drop à tout le monde qui veut commencer !!
Merci Roch et a bientôt!

 

FRANÇOIS BARILLOT


Le stage en général est top. T’as géré mon pote !

Le stage d’initiation de Rock Drop, une fabrique à bons souvenirs.  C’est ici que tout doit commencer, la voie royale pour être autonome en BASE, en quinze jours. C’est la bonne formule de progression.

L’apport technique pour moi était un peu spécial, car je connaissais déjà un peu l’activité. J’avais déjà fait un stage chez Pressurized il y a huit ans. En tout cas, j’y ai trouvé ce que je cherchais, un formateur pour assurer ma sécurité. Je me considère maintenant autonome en BASE, ce qui était mon objectif. 

Comme d’habitude, l’ambiance était super. Comment ça pourrait-il en être autrement ? il faut dire que l’ambiance du Horner, le soir était vraiment sympa. Peut-être que deux stagiaires en plus ? Cinq max, c’est la bonne taille de groupe. Plus on est de fous, plus on rit ! 

Sinon, sur la partie technique, c’est très bien.

Voilà, pour moi c’était un super moment. Je pense que tu as trouvé la bonne formule.
Par curiosité je suis allé jeter un petit coup d’œil sur le site de Pressurized. Ils ont modifié leurs stages pour y intégrer comme toi le site de Lauterbrunnen.
L’année prochaine ça va être magique !Je pense que je viendrai vous accompagner comme convenu sur une prochaine session au Brento. 

Voilà Roch, je te remercie de permettre à tous de faire découvrir en toute sécurité le BASE jump.  Et peut-être irons-nous sauter les Tours de Trango un jour.
Amicalement 

 

VIVIEN FAUVEL


Déjà un grand merci pour avoir créé l’école de BASE Rock Drop avec cette formation pour débutant sans équivalent en France, jusqu’à présent, qui permet à ceux comme moi qui ne connaissait pas de personne dans le milieu du BASE d’apprendre en sécurité et en toute confiance.

Une formation très pro avec tous les outils nécessaires à l’apprentissage des bases théoriques :
– Le livret de formation
– Le manuel
– Les cours avec vidéos
– Les sessions de pliage…

Et ensuite la pratique, avec une progression logique, personnalisée et toujours en sécurité en ajoutant une nouvelle étape à chaque saut :
– Premiers sauts depuis un pont en Aveyron, d’abord en statique, puis extracteur à la main, et enfin extracteur rangé,
– Passage en falaise au Brento, en lisse au début, puis avec la tracking suit pour travailler la position de départ et la mise en dérive depuis une falaise très haute permettant un bon temps de travail
– Perfectionnement de la dérive sur des falaises plus basses et bien représentatives des falaises alpines à Lauterbrunnen !

Durant toute la formation, tous les sauts sont briefés, avec à chaque fois un nouvel objectif à travailler, et débriefés grâce à la vidéo pour analyser en détail chaque saut. L’un des points forts de la formation c’est aussi de pouvoir bénéficier de ton expérience, de tes anecdotes et de tes précieux conseils, le tout dans la bonne humeur !

Enfin l’école de Base Rock Drop ne s’arrête pas à une super formation, elle permet aussi d’entrer dans la petite communauté des « Rock Drop Base Boys », les anciens élèves de la formation. De quoi se faire de bons potes pour aller sauter et boire des bières !!!

Pour conclure, comme tout de monde, j’ai été beaucoup (trop) à l’école (maternel, primaire, lycée, université et formations pros …), mais s’il y en a bien une qui m’a marqué c’est l’école de BASE Rock Drop à conseiller à tous ceux qui veulent apprendre le BASE !

 

STÉPHANE PANNETIER


Salut les gens !!

Je ne vais pas vous expliquer le déroulement du stage, car je  sais que vous le connaissez par cœur, vu que vous avez sûrement lu les autres retours de stage ou parlé avec Roch.

C’est pourquoi j’ai décidé de parler des trois trucs qui m’ont vraiment marqué.

1 : Le premier truc c’est la tolérance et le respect des autres baseux. Quand t’arrives et que tu débutes soit en base ou soit sur un nouveau spot, il n’y a personne qui te met la pression ou qui te pousse à sauter. Tout le monde est respectueux et attend que tu te décides ou non, personne ne t’incite ou ne te fait comprendre que tu traînes ou que tu es une gonzesse si tu sautes pas. Tout le monde te dira que c’est ta vie, ton rapport au sport et que si aujourd’hui tu ne le sens pas c’est toi qui gères.

2 : Le deuxième et le truc qui m’a le plus marqué c’est le premier saut de falaise au Brento. J’étais stressé à mort et mon cœur allait sortir de mon corps. J’ai tiré après 5s de chute(stratosphère.) Et là j’étais sous voile, entre les falaises, sans un bruit. Une tranquillité absolue et une sensation de pure liberté( malheureusement c’est arrivé qu’une fois.) Après le plaisir à pris sur la peur et la ça a commencé à devenir  vraiment énorme…

3 : Le troisième truc qui m’a marqué c’est le rapport à la nature et le sport. On ne dirait pas comme ça, mais se lever à 7h, faire entre 4h et 6h de marche par jour en montagne avec 3h de pliage pour genre 30s de chute par jour… on est loin des 6 sauts entre 9h et 19h sur la DZ, avec le repos entre chaque saut et la petite heure pour manger à midi… Le BASE en montagne,  c’est du sport. Tu marches en montagne, tu sautes et tu dis bonjours aux vaches et tu manges des fruits que ta pas manger depuis plus de 5 ans( pour les gens comme moi qui privilégie le fromage et le saucisson…)

Voilà une expérience de malade qui m’a ouvert sur plein de choses. Je recommande à toutes personnes qui comme moi sont en recherche de sois et de nouveautés..

Merci Roch et toute l’équipe
Bon BASE à tous